Kanji sensei

Qu'est ce que l'aïkido traditionnel ? pratiqué dans les dojo de Aveyron 12

Aïkido le principe "un maitre un dojo"

Aïkido un enseignement  qui se transmet de sensei à deshi
Un enseignement
qui se transmet
de maitre à disciples
Un professeur d’aïkido est un artiste
L’aïkido est un art enseigné par un "artiste " et comme tous les arts il est pratiqué par des artistes. Il y a les peintres du dimanche, les grattoirs de guitare de plage est vrai maître de la discipline. Ne pas les distinguer et donc la première erreur de celui qui s’intéresse à la pratique de l’aïkido ou de n’importe quel art.
Chaque artiste a sa vision de l’art qu’il pratique. Pour différentes raisons. Ils n’ont pas tout la même qu’on est censé la même maîtrise, il y a une différence entre ceux qui pratiquent sérieusement depuis 40 ans et ceux qui pratiquent depuis 2 ans.
Ce n'est pas évident pour le pratiquants Surotut s'il croit avoir affaire à un sport...
Si vous prenez des gens qui pratiquent depuis 40 ans le critère de l’ancienneté n’est pas un critère valable certain sont là depuis ce temps mais n’ont rien fait, ils n’ont fait que pointer et accumuler les années, sans aucun progrès voir pire on constate que certains ont régressé, en s’abandonnant à des pulsions mercantiles ou égocentriques.
Le pratiquant qui choisit son dojo pour des raisons triviales : plus proche de chez soi, moins cher et autres critères de consommation tout aussi stupide du point de vue de la pratique de l’aïkido.
L’incapacité des hommes à reconnaître leurs erreurs, à se remettre en question est bien connue. Si vous commencez mal, vous ne changerez pas et constatant l’échec vous arrêterez la discipline c’est ce qu’il se passe neuf fois sur dix. C’est pourquoi il est assez paradoxal de voir des consommateurs toujours rechercher le meilleur rapport qualité-prix se faire gruger, le constater et continuer pour des raisons tout aussi triviales, de pseudos relations d’amitié, de pouvoir en résumé d’ego…
Le but n'est pas de vaincre un adversaire, mais de se maitriser soi-même Donc l'opposé de l'esprit de compétition, se comparer aux autres, se déterminer en fonction des autres est une erreur, un échec... Il n’est donc pas étonnant que toutes les disciplines qui visent au développement de soi-même ont pour premier objectif de maîtriser l’ego et c’est sans doute la chose la plus difficile pour le pratiquant, le problème n’est jamais réglé. Il semble maîtriser dès qu’il débute, il est là pour apprendre… mais dès qu’il a l’impression de maîtriser quelques petites choses il devient sourd et est incapable de remettre en question ce qu’il a appris.
Le problème est le fonctionnement de notre cerveau Pour une raison très simple, cela tient au fonctionnement de notre cerveau, dans les premières années de notre vie notre cerveau va emmagasiner un savoir, des expériences etc. Afin d’être disponible le plus rapidement possible, lorsqu’il a affaire à une situation il cherche immédiatement dans sa mémoire une situation similaire et sort automatiquement la réponse afin d’être disponible pour traiter d’autres situations immédiates qui peuvent par exemple mettre en péril la vie de l’individu. C’est grâce à ce fonctionnement que nous avons survécu, et que l’on peut faire face à des situations variées et rapides. Sinon la vie de tous les jours serait impossible. Le cerveau est donc commandé par 3 choses la rapidité d’action, l’économie d’énergie, être disponible plus possible.
L’inconvénient est que si on a pollué son cerveau avec des notions fausses on n’en changera pratiquement jamais c’est pourquoi l’adulte est peu capable évolution… nous avons mis en aïkido quand nous pratiquons sérieusement avec quelles difficultés nous changeons de fonctionnement et de façon de penser quel que soit les années de pratique.
Quelqu’un ayant une sensibilité dite de gauche, social, humaine fait fonctionner une partie de son cerveau en relation avec l’empathie. Quelqu’un de droite lui gère son cerveau différemment depuis des années comme l’autre au lieu de faire référence à la zone du cerveau de l’empathie, il fait référence à une autre zone du cerveau qui est celle de la prise de risque, de la compétition… ce n’est donc pas une question d’opinion, de morale, de religion simplement la manière dont chacun a utilisé son cerveau pendant les premières années de sa vie, qui l’ont formaté pour le reste de son existence. La pratique de l’aïkido consiste donc à reprogrammer cela, peut y arriveront et se contenteront de juste d’une pratique gestuelle qui souvent n’a aucun sens même en aïkido si l’on se réfère à l’enseignement du fondateur Morihei Ueshiba qui voyait en l’aïkido un budo idéal et intégral ou la pratique physique n’existe que pour 10 %.
C’est pourquoi le pratiquant devra choisir tout d’abord son professeur, et ensuite il ira dans le dojo de son professeur.
Un Dojo n'est pas un club sportif
le lieu (jo) où l'on vient apprendre la voie (do) du maitre du dojo.
Des élèves : Montei, monka, monjin
Désigne l'élève qui est devant la porte, sous la porte, qui a franchi la porte du dojo et qui demande à entrer chez le maitre. On entre dans le dojo qu'avec l'accord du maitre... L'élève est un invité du maitre, lorsqu'on sait cela on sait se comporter dans n'importe quel dojo de n'importe quel art martial. C’est comme chez vous. Vous devez donc demandez l'accord du maitre pour vous inscrire dans un dojo. On est donc pas au fitness. Ou dans un club de sport.
Si l'élève choisit son maitre, ne pas oublier que le professeur choisi ses élèves. Il peut renvoyer un élève Monzen baraï à tout moment, comme un élève peut quitter le dojo à tout moment.
Le maitre est donc l'opposé d'un coach ou d'un entraineur.
Professeurs aïkido Rodez, Onet, Luc, Montbazens, Villefranche en Aveyron 12, rodez, Luc, Onet, Montbazens, Villefranche
Historique
aïkido Aveyron 2

Professeurs aïkido traditionnel de l'Aveyron 12

Dojo aïkido de Rodez, Onet, Luc, Montbazens, Villefranche

Mettre votre souris sur les carte de visite ci-dessous.

Professeurs aïkido Rodez, Onet, Luc, Montbazens, Villefranche en Aveyron 12

André Bouillon

de nombreux dojos en Occitanie : Montpellier, Albi, bientôt en Aveyron.

Montpellier, Albi, Aveyron

Soto deshi d'Alain Peyrache, André Bouillon arrive en 2015 dans l'Aveyron, c’est un des professeurs d’aïkido qui a certainement le plus d’expérience dans cette région. Après ses élèves sou ssa diretcion gèrent ses dojo dans le Tarn et dans le languedoc, il ala ferme intention de faire profiter les pratiquants de la région de Rodez de son expérience et de son expertise.

Professeurs aïkido Rodez, Onet, Luc, Montbazens, Villefranche en Aveyron 12

Megret Jeff

Soto deshi d'Alain Peyrache, il est professeur d'aïkido du dojo de Montbazens 12

Megret Jeff

Voir la biographie de Jean-François Mégret et l’historique de la région, un élève d’Alain Peyrache depuis 35 ans. Très souvent Alain Peyrache lui laisse la seifuku et kwatsu (tout ce qui en aïkido se regroupe sous le terme "taïkido" lors de ces cours)

Professeurs aïkido Rodez, Onet, Luc, Montbazens, Villefranche en Aveyron 12

Vincent Garric

Soto deshi d'Alain Peyrache Vincent Garric est professeur d'aïkido à Rodez Onet

Dojo Rodez Onet

Comme son collègue et ami Alfred, il fréquentait le club d’aïkido le plus proche. Il s’est rendu compte très vite de son erreur et a rejoint dans un premier temps Jean-François Mégret qui s’occupait du dojo d'Onet le Château…

Professeurs aïkido Rodez, Onet, Luc, Montbazens, Villefranche en Aveyron 12

Rivéro Alfred

Soto deshi d'André Bouillon, Rivéro Alfred est professeur d'aïkido du Grand Rodez Luc la Primaube

Rivéro Alfred

Des débuts classiques, on va au plus près, mais ce n'est pas toujours un bon choix... Un pratiquant d'aïkido choisit avant tout son professeur, pas le dojo le plus proche , le moins cher etc... Quand on débute on ne sait pas donc on perd beaucoup de temps...

Professeurs aïkido Rodez, Onet, Luc, Montbazens, Villefranche en Aveyron 12

Vincent Loupias

est un soto deshi de Jeff Megret, Vincent Loupias est professeur d'aïkido Villefranche de Rouergue et Villeneuve

Vincent Loupias

Vincent Loupias professeur d'aïkido Villefranche de Rouergue et Villeneuve

L’aïkido ne soigne pas, il n’est pas une thérapie, c’est un outil,
la question est : "qui emploie cet outil."
Un boucher avec un couteau vous fera un excellent steak, un assassin vous plantera ce couteau dans le cœur, c’est le même outil.
Alain Peyrache sensei
`

Dojo aïkido de l'Aveyron "leurs uchis et soto deshis"

Le professeur du dojo : uchi deshi ou soto deshi de quel maitre ?
C’est une chose que les débutants de la peine à comprendre début.
Lorsque la filiation d'un dojo n’est pas clairement établie méfiez-vous allez ailleurs. Le professeur d'un dojo n’a pas appris tout seul, l’aïkido additionnel, sa relation avec le fondateur voir les pyramides de filiation, donne sa place dans l’aïkido et ses relations avec les autres pratiquants et professeurs ou Maître. En savoir plus »
Vous êtes le deshi (élève) ou l’uchi deshi de votre professeur, lui est uchi deshi (élève de l’intérieur) ou Soto deshi (Soto extérieur) de son professeur ou Maître.
On est le professeur de ses élèves tout en étant l’élève d’un professeur ou d’un Maître. On est le professeur de ses élèves tout en étant l’élève d’un professeur ou d’un Maître. On est toujours le sempaï (ancien pratiquant) ou d’un kohaï (jeune pratiquant)… et on ne salue pas de la même manière par exemple un kohaï ou un sempaï…
Pour comprendre et savoir qui est qui ? il faut connaître l’historique de l’aïkido, et la filiation car comme tout un traditionnel l’enseignement se transmet de maître à disciple ou êtes-vous dans cette chaîne, où sont les autres avec qui vous êtes en rapport et vous savez immédiatement l’attitude à adopter et à qui vous avez affaire. Ce qui est totalement impossible dans le fonctionnement d’une fédération sportive. C’est pourquoi l’aïkido ne peut pas fonctionner comme un sport, c’est détruire l’aïkido et ni son fonctionnement et l’enseignement du fondateur de l’aïkido, donc une arnaque.
C’est la différence entre celui qui pratique l’aïkido, et celui qui croit le pratiquer C’est pourquoi quelqu’un qui n’a jamais pratiqué sérieusement, ne peut vous dire que des bêtises.
La problématique de l'apprentissage
Imaginez donc que la formation que peut avoir ceux qui se vantent d’avoir fait quelques stages au milieu de 300 personnes avec Me Tamura 60 min / 300 élèves... Mais quand on veut se donner de l’importance par tous les moyens on hésite pas dire et écrire n’importe quoi.
C’est pourquoi ceux qui ont vraiment compris l’enseignement de Tamura sensei comme celui du fondateur de l’aïkido sont ceux qui ont partagé son intimité, pendant longtemps.
Quand on voit chaque élève de ces grands maitres, on voit aussi les limites de chacun bien qu’ils aient eu le même professeur et les mêmes conditions, pas ils ne parlent pas tous de la même chose. Dans les élèves de Maître Tamura vous aurez donc tout et n’importe quoi même ceux qui ne l’ont vu qu'en photo sont ses élèves…
C’est pourquoi choisir son professeur est essentiel dans la pratique de l’aïkido.
Nous avons donc de la chance en Aveyron d’avoir Alain Peyrache qui a partagé l’intimité de mes Tamura pendant des dizaines d’années et le vrai avec lui dans le développement de l’aïkido.
Ce qui ne font pas ce choix quel qu’en soit la raison, n’ont aucune chance d’arriver à un résultat.
C’est pourquoi, quand vous avez fait le bon choix il ne faut pas gâcher cette chance bêtement.
"les uchi deshi" un rôle de Le guide et d'initiateur du débutant
Lorsqu’un débutant se présente dans un dojo, il a rarement comme interlocuteur le professeur du dojo. Un ou plusieurs uchi deshi accueillent tout pratiquant potentiel.
Ces uchi deshi vont tout d’abord demander au débutant de se présenter au professeur et lui demander s’il est accepté comme élève dans son dojo.
Sans l’accord du professeur d’un dojo il est impossible de suivre le moindre cours dans ce dojo. Ce qui est normal le professeur est la seule personne responsable de l’avenir du pratiquant en aïkido.
Une chose parfois que les élèves avec le temps et les habitudes oublient : "l’élève choisi son professeur mais le professeur choisit ses élèves". Cela marche dans les deux sens. À tout moment un élève peut quitter le dojo mais à tout moment un professeur peut renvoyer du dojo un élève. Le principe même de la réciprocité. Le consommateur de fitness n’a pas cette approche respectueuse et élémentaire à partir du moment où il paie sa cotisation il a tous les droits et le professeur, le dojo et à son service. Quand on a cet état d’esprit il vaut mieux ne jamais commencer l’étude de l’aïkido on n’a rien à y faire.
Il ne faut pas oublier qu’apprendre un art martial, c’est apprendre à être plus dangereux d’ailleurs la justice on tient compte, vous avez le maximum de la peine si vous êtes dans votre tort.
On n’apprend pas quelqu’un devenir plus dangereux s’il n’est pas fiable ou dangereux pour lui ou la société. Nous avons un certificat médical qui dit que physiquement il n’y a pas de contre-indication, mais aucun certificat ou examen de santé mentale. Les déséquilibrés au niveau mental se révèlent au cours de la pratique, il faut donc rapidement que le professeur les exclus du cours et leur demande d’aller se faire soigner.
Quel est le montant de la cotisation ? Réponse ça dépend de vous ...
Après avoir eu l’accord du professeur et être accepté comme élève, les uchi deshi vont s’occuper de la partie administrative de l’adhésion.
L’argent ne devant pas être un frein et un empêchement la pratique de l’aïkido. Quand quelqu’un gêné financièrement il suffit qu’il en parle et on trouve une solution. C’est pourquoi chacun ne paie pas non plus la même cotisation selon qu’on est un enfant, un adulte, un chômeur, un étudiant, quelqu’un qui travaille.
D’un autre côté certains endroits à des aides financières de diverses natures dont vous serez informés dans le dojo. Chacun est donc un cas spécifique.
Uchi deshi c'est apprendre autrement, c'est le début de l'autonomie...
Le débutant a un contact beaucoup plus long et intense avec les uchi deshi qu’avec leur professeur qui lui est pris par tout le monde.
Le calcul est simple si vous êtes trente personnes lors d’un cours et que le professeur réparti son temps entre chaque élève également 60 minutes/30 élèves, cela donne même pas deux minutes par élève.
Uchi deshi vous participez à la formation des élèves, vous êtes amenés à appliquer l’enseignement de votre professeur, à agir comme lui le ferait et non pas comme vous vous le pensez.
C’est un espace d'autonomie dans le dojo que vous accorde le professeur, attention de ne pas le décevoir et ne jamais oublier que vous êtes dans son dojo et que les dégâts que vous causez le concerne directement. Vous devez donc être extrêmement fiables.
Qu’il soit présent ou pas, c’est juste une question de temps avant qu’il apprenne ou le constate.
Ce n’est pas une corvée que les anciens pratiquants esquivent, c’est un moment de formation, le moment de faire le bilan de vos acquis, de vérifier si ceux-ci correspondent bien à l’enseignement du professeur du dojo. Entre ce que l’on pense connaître et ce que l’on sait réellement, l’écart est parfois très important. C’est pourquoi dans un dojo un professeur accordera une confiance plus ou moins grande à certains uchi deshi, demandera certains d’accomplir certaines tâches et pas d’autres qui en sont incapables n’étant pas arrivés à ce degré de connaissance de l’aïkido.
Le débutant doit donc être attentif à cette période, car très vite il aura ce rôle à assumer à son tour car ça fait partie de la formation de tout pratiquant d’aïkido. Évidemment on commet des erreurs.
Cela fait partie de l’apprentissage de tout pratiquant d’aïkido. Savoir renseigner correctement quelqu’un qui est intéressé par la pratique de l’aïkido, savoir répondre à ses questions aussi bien sur le fonctionnement du dojo, que sur l’aïkido.
Guider de manière fiable tout débutant lors des premiers cours. Cet uchi deshi reproduit en général l’accueil qui lui a été fait lors de sa venue comme débutant.
Le problème est que cet accueil a été plus ou moins correctement fait. En général il ne se pose jamais la question est-ce que j’ai été accueilli correctement lors de ma venue. Souvent il le fait sans se rendre compte que c’est une phase d’apprentissage pour lui, en améliorant cet accueil et en facilitant l’accès du débutant, il progresse dans la propre connaissance de sa discipline et apprend à enseigner ses connaissances, se mettre à la portée et à la compréhension de quelqu’un qui débute n’est pas évident.
Le jargon ou les médecins de Molière Souvent le pratiquant dissimule son ignorance derrière des termes de japonais qui ne comprend pas lui-même d’ailleurs, comme les médecins de Molière par les latins pour donner une impression de savoir. Ce qui est stupide car au lieu d’améliorer sa compréhension et de progresser il dissimule et cache son ignorance, c’est comme mettre la poussière sous le tapis. Mais c’est tellement humain qu’il faut quelques années parfois pour le comprendre et certains n’y arrive même jamais.
Certains vont même profiter de la situation et de ce pouvoir sur celui qui débute.
Le conseil que nous pouvons donc donner à tout débutant est celui de base pour un pratiquant en aïkido : « permettre à l’autre de s’exprimer et l’aider à le faire, mais à partir du moment où il abuse et il ne reste pas sa place reprendre immédiatement le contrôle de la situation… ».
Le débutant va s’apercevoir très vite dès les premiers cours à qui il a affaire… est-ce un uchi deshi correct et fiable où quelqu’un qui abuse de la situation et qui n’est pas sérieux et qu’il ne faut surtout pas écouter… c’est donc pour lui une occasion de former son jugement. Tant pis pour l'uchi deshi qui n'a pas été à la hauteur...

En savoir plus  
FAQ aïkido par thèmes  /   Le sensei  /   Vocabulaire aïkido  /   grades et diplômes .  /   Le rôle des uchis deshis  /